panel 2

Stratégiques

Si les missions de base de l'ONSS indiquent la marche à suivre à long terme, les objectifs stratégiques déterminent le but à atteindre à moyen terme (5 à 10 ans). Ces objectifs sont dits "stratégiques" dans la mesure où ils aident à réaliser les missions de base.

Objectif 1 : faire de l'ONSS une institution de référence

L'ONSS est d'ores et déjà l'organisme de référence en matière de perception de cotisations sociales, mais entend s'imposer davantage dans ce domaine. A cet égard, la fusion avec l'ORPSS constitue un développement majeur qui permettra à l'ONSS de gérer la perception des cotisations du secteur provincial et local. Le transfert de la perception des cotisations des marins s'intègre également à ces nouvelles activités de perception.

L'ONSS est un élément essentiel dans la gestion financière de la sécurité sociale. Il gère les liquidités et les fonds de réserve publics et est en charge de l'organisation de la Gestion globale. L'ONSS entend consolider cette position à l'avenir.

Depuis la sixième réforme de l'Etat, l'ONSS intervient en tant qu'opérateur dans la politique régionale relative aux groupes-cibles. Un groupe pilote interne contrôlera en permanence ce nouveau rôle. Soucieux d'améliorer l'efficacité de la concertation avec les entités fédérées, l'ONSS met également un point de contact à leur disposition.

Objectif 2 : la perception liée aux risques, le recouvrement et la lutte antifraude

S'agissant de la perception, du recouvrement et de la lutte contre la fraude, l'ONSS entend se concentrer davantage sur les employeurs les plus susceptibles de ne pas payer leurs cotisations. D'une part, cela permettra d'intervenir plus rapidement et de prévenir l'accumulation de dettes et d'autre part, d'enregistrer plus de succès dans le contrôle des employeurs.

Les services d’inspection comptent désormais une direction distincte affectée à la gestion des risques.  Elle est chargée de détecter les risques et d'envoyer des inspecteurs sur le terrain ou de faire intervenir, le cas échéant, les services juridiques. La détection s'opèrera de plus en plus sur la base d'une analyse approfondie des banques de données.

Tous les services concernés de l'ONSS pourront à l'avenir consulter les profils de risques établis. L'ONSS souhaite également améliorer l'échange de données avec des partenaires externes, et le fisc en particulier.

Objectif 3 : attirer et garder du personnel correctement formé

L'ONSS ne mènera à bien ses missions qu'à condition de garder son personnel actuel et d'attirer de nouveaux collaborateurs compétents. Dès lors, au cours des prochaines années, il investira dans des projets destinés à renforcer son attractivité comme employeur.

Dans cette optique, l'Office opte pour la philosophie de la nouvelle façon de travailler (new way of working). Les éléments privilégiés sont la flexibilité et le travail axé sur les résultats dans un environnement agréable. Une plus grande autonomie des équipes est également encouragée afin que les collaborateurs soient pleinement valorisés.

L'ONSS entend développer sa politique RH et offrir de meilleures opportunités de carrière à ses collaborateurs afin que leurs fonctions trouvent leur sens sur le long terme.

La satisfaction au travail va de pair avec une participation des collaborateurs à l'organisation et à la politique adoptées par l'institution.  Dès lors, les fonctionnaires dirigeants libéreront plus de temps pour les contacts personnels et le dialogue actif avec leurs collaborateurs. Les objectifs et les plans stratégiques sont régulièrement expliqués et les collaborateurs sont invités à tenir, dans la mesure du possible, un rôle actif dans l'exécution des nouveaux projets.

Objectif 4 : augmenter la qualité et l'efficacité des processus de fonctionnement et améliorer l'efficacité des coûts

L'ONSS souhaite offrir à ses clients des services à la hauteur de leurs exigences. Dans cette optique, il veille constamment à la qualité de ses processus de fonctionnement.

Les processus doivent être suffisamment documentés avec une attention particulière pour les points de contrôle, la gestion des risques et les indices de performance. Certains processus devront, le cas échéant, être redéfinis. Des techniques comme l'analyse lean peuvent aider à détecter rapidement les éventuels manquements en termes d'efficacité. La structure et l'organisation seront également réaménagées si cela permet à l'ONSS d'être plus efficace et dynamique.

Il est essentiel de maintenir les coûts sous contrôle dans l'optique d'une politique axée sur l'efficacité. Dès lors, l'ONSS aura de plus en plus recours aux données de sa comptabilité analytique grâce auxquelles il obtiendra une vision précise de la structure des coûts. Il y aura toujours des nouveaux projets à soutenir par le biais d'études d'opportunité destinées à démontrer un retour sur investissement incontestable.

Objectif 5 : améliorer l'attention portée aux clients tant externes qu'internes

L'ONSS entend mieux s'informer des besoins de ses clients afin de leur offrir un service optimal.

Tout d'abord, il maintiendra le contact avec ses stakeholders au sein des structures et organes de concertation existants - comme les comités de gestion et le groupe d'utilisateurs du site portail de la sécurité sociale. Il continuera à sonder la satisfaction générale des clients tant internes qu'externes par rapport à ses services par le biais d'enquêtes. De nouvelles applications électroniques et d'autres outils sont développés sur mesure à l'attention des utilisateurs finaux.

L'ONSS souhaite que ses collaborateurs soient mieux informés de son propre fonctionnement par le biais de formations et de séances d'information. Par ailleurs, le front office, qui aura pour mission d'être le premier point contact avec l'extérieur, aidera au transfert des connaissances internes et à la collaboration.

Objectif 6 : garantir une réglementation claire et la sûreté juridique

Grâce à sa cellule d'appui stratégique, l'ONSS met ses connaissances et son expérience au service des décideurs. Il entend ainsi contribuer à l'élaboration d'une bonne réglementation et d'une bonne sûreté juridique. Au sein de l'ONSS, cette cellule est représentée au comité de direction, de manière à être immédiatement informée d'éventuels problèmes pratiques occasionnés par la nouvelle législation.

L'ONSS informe ses collaborateurs et tout acteur concerné (les employeurs, les mandataires et les prestataires de services) de l'introduction de nouvelles règles. Il répond également aux questions relatives aux règles en vigueur par le biais du front office et de la direction de la réglementation.

Objectif 7 : renforcer la collaboration avec d'autres institutions publiques belges, européennes et non-européennes

En tant que source de données et qu'institution centralisant la perception, l'ONSS collabore depuis des années avec d'autres institutions de sécurité sociale. L'Office entend renforcer et développer cette collaboration avec d'autres institutions publiques fédérales, en dirigeant par exemple des projets de synergie.

Il est également indispensable d'augmenter la collaboration au niveau international. Cela ne concerne pas uniquement les emplois réguliers pour lesquels la direction des relations internationales garde son rôle d'encadrement. L'ONSS souhaite entretenir également des contacts avec des institutions étrangères de sécurité sociale afin de lutter plus efficacement contre les emplois illégaux et la fraude.

Objectif 8 : Rester à la pointe en matière de développement de l'e-government

L'ONSS consacrera également une bonne partie de son budget au développement de l'e-government.

La seule option face à l'évolution rapide des développements technologiques est de collaborer et partager les coûts. L'ONSS a dès lors choisi de faire appel à un partenaire informatique fiable pour ses e-projets, à savoir Smals. Ce partenariat permet à l'ONSS d'engager à tout moment une expertise informatique de pointe tout en contrôlant les coûts.

De ce point de vue, l'ONSS entend maintenir sa contribution active aux autres partenariats technologiques. Citons tout d'abord socialsecurity.be, la plate-forme sur laquelle les organismes de sécurité sociale offrent des services e-gov standardisés. Par ailleurs, l'ONSS prend part au G-Cloud, la communauté cloud des pouvoirs publics où les institutions se partagent les services et l'infrastructure informatiques.

^ Back to Top